Comité de jumelage Saint Just Allières Markala

En activité depuis 35 ans, notre jumelage (association loi 1901 de novembre 1998) a poursuivi en 2017 ses actions caritatives et ses échanges auprès de la communauté de Markala au Mali; avec en particulier la participation au fonctionnement d’une « pharmacie des pauvres » ouverte à tous les habitants et des parrainages individuels volontaires qui permettent depuis 4 ans le fonctionnement d’un jardin d’enfants dont « la qualité et le sérieux sont salués par tous au Mali », avant leur entrée en école primaire. La fête du jumelage (la prochaine aura lieu le 9 septembre 2018) permet, pour l’essentiel, le financement de ces actions.

Le 29 mars, à l’initiative du père Keradec, une soirée partage « pain-pomme » a réuni à Chénelette les deux paroisses du Haut Beaujolais, et ce qui a été ainsi récolté  (chacun versant l’équivalent de ce qu’il aurait dépensé pour un repas complet) est allé au Jumelage avec Markala.

Le 9 juin, Michel Coulibaly fait un détour pour venir à nouveau chez nous et nous rendre visite avant de rejoindre le Mali; fin octobre, nous apprendrons avec peine son décès brutal.

Et le 28 juin, nous avons eu la joie de voir notre ami Jean Zerbo créé cardinal à Rome. Curé de Markala en 1982 et aujourd’hui archevêque de Bamako, nous l’avons accueilli plusieurs fois à St Just depuis 1975 (alors étudiant à Lyon). On retiendra « le rôle actif qu’il a joué dans les négociations de paix au Mali, son engagement pour la promotion de la réconciliation et de la solidarité entre les Maliens ».

Début septembre, c’est Marie-Agnès Touré qui est de passage à St Just qu’elle connaît depuis longtemps; elle reste toujours très attentive aux nouvelles de ses amis d’ici.

Comme nous l’écrivait Nicolas Diara en début d’année, le jumelage St Just-Markala « nous permet de mieux nous connaître et de nous comprendre; ceux qui ont fait le déplacement jusque chez vous en sont revenus avec une opinion différente de celle qu’ils avaient avant. Voir une fois vaut mieux qu’entendre parler plusieurs fois. Nous pouvons alors dire que le jumelage nous a considérablement rapprochés, qu’il a rendu nos rapports plus fraternels »

Dernière nouvelle qui nous interpelle : la mauvaise pluviométrie de l’été 2017 rend les familles très inquiètes; elles auront à faire face à la famine tout prochainement.

Que tous ceux et toutes celles qui soutiennent activement ces échanges avec Markala soient ici sincèrement remerciés.

 

Contact: Michel Chuzeville
Téléphone : 04-74-71-54-75