La Boule des Genêts

logo

Le jeu de boules dans l’histoire

Quelques boules ont été célèbres par leurs qualités exceptionnelles. On vantait surtout  la Bernarde. Tournée à Aix-en-Provence, elle ne payait pas de mine et personne ne voulait d’elle parce qu’elle était d’une vilaine couleur rougeâtre : mais, acquise par un joueur, nommé Bernard, elle se révéla d’une homogénéité si merveilleuse qu’elle lui assura de nombreuses victoires. Elle continua à porter bonheur à son propriétaire qui en refusa plusieurs fois 100 pistoles. « Avec la Bernarde, disait-il,  je jouerais avec le diable… »

Et l’histoire de la Bernarde prouve deux choses : d’abord, que les plus hauts magistrats, les plus grands personnages de l’Etat, autrefois comme aujourd’hui, se passionnaient pour le sport bouliste : et, aussi, que les boulistes de tous temps se sont attachés à ces sphères  qui leur valent tant de joies et leur assurent de si agréables détentes. La Faculté de Médecine de Montpellier, la plus illustre et la plus réputée de la province, celle où étudia Rabelais, lui était tout acquise, estimant que, de tous les jeux, il était le plus salutaire, car « l’agitation qu’on se donne fait un merveilleux effet pour la transpiration des humeurs, et il n’y a point de rhumatismes, ni d’autres maux semblables, qu’on ne puisse prévenir par ce jeu. Il est propre à tous les âges, depuis l’enfance jusqu’à la vieillesse !!! ».

Contact: Dominique LACROIX
Téléphone : 04-74-71-53-08